Nager avec les dauphins

L'experience d'une journée à bord du bateau Cala Rossa


Bonjour à tous,

Il faut vraiment que je raconte le week-end inoubliable que nous avons passé à Mandelieu.
Tout a commencé le jour de nos 10 ans de mariage, anniversaire que nous avons fêté tout d'abord en amoureux avec Laurent puis le lendemain, avec la famille et les amis.
Parmi tous les cadeaux, et offert après les autres (il faut garder le meilleur pour la fin...) celui de nos parents, une simple enveloppe sur laquelle est noté « Joyeux anniversaire Nathalie et Laurent, que cela dure toujours... ».
Pas la moindre idée de ce qu'il peut y avoir dedans, je l'ouvre et je ne comprends pas tout de suite : 2 «Bon Cadeau Nage avec les dauphins». Il y a beaucoup de bruit autour de nous, tout le monde était bien sûr au courant à part nous et il faut que Papa m'explique « c'est pour aller nager avec de vrais dauphins en liberté en pleine mer, depuis que tu es petite tu n'arrêtes pas d'en parler, tu vas pouvoir réaliser ton rêve, avec ton petit mari ».
Wouaouhhhh ! C'est vrai que j'en rêve depuis toujours, mais sans penser que cela se réaliserait un jour.

Pour moi, les dauphins c'était soit en delphinarium, mais je refuse d'aller voir ces pauvres animaux en captivité, soit partir très loin, à l'autre bout du monde (ou presque) et ce n'était pas du tout programmé dans un futur proche. Je n'imaginais même pas qu'il puisse y avoir une si grande quantité de dauphins (j'apprendrai plus tard, qu'il y a aussi des baleines, des cachalots, des tortues, des globicéphales, des poissons lune, etc…) en Méditerranée, pas très loin des côtes Françaises et que l'on peut se mettre à l'eau pour les voir nager dans l'eau...
Passé le premier choc, on nous explique que les places sont achetées mais que nous pourrons choisir la date qui nous convient le mieux.
La nuit suivante fut courte, à imaginer comment cela allait se passer et à regarder le site internet du bateau « Cala Rossa » avec lequel il était prévu de faire la sortie.

Nous avons donc choisi une date et effectué la réservation par téléphone : la personne qui m'a répondu (j'ai su sur le bateau qu'il s'agissait de l'épouse du Capitaine) a répondu gentiment et avec beaucoup de patience à toutes les questions que je me posais.
Nous sommes partis de Lyon le vendredi après-midi après notre travail, en voiture, direction Mandelieu, à côté de Cannes. Nous sommes arrivés dans un très bel hôtel (nos parents nous ont également offert l'hébergement pour le week-end en plus de la sortie « dauphins ») avec diner en amoureux. La nuit fut agitée, j'avais hâte d’être au lendemain (et même si ce n'était pas son rêve à lui, Laurent était presque autant excité que moi).

Le lendemain matin nous sommes arrivés en avance au bateau, le Capitaine et son marin nous ont accueillis à bord, puis les autres participants sont arrivés. Un petit briefing avant de partir pour expliquer le déroulement de la sortie, nous confirmer que l'on verra les dauphins de près mais qu'il s'agit « d'animaux sauvages en liberté, il est donc impossible de les toucher... » nous expliquer comment vont se faire les mises à l'eau (on nous donnera d'autres explications au moment voulu) Nous visitons aussi le bateau : nous nous attendions à un bateau au confort limité, pas très propre avec une odeur de graisse, comme le seul bateau sur lequel nous étions déjà montés, mais ce n'était pas le cas : un beau bateau, un vrai « Yacht »...
Puis c’est le départ.

Nous longeons les iles de Lérins, que nous visiterons le lendemain (très belles iles tellement tranquilles et aussi proches de Cannes) puis direction le large, la Corse (nous n’irons bien sûr pas aussi loin).
La mer est belle, petit déjeuner à bord, discussions avec les autres participants : nous sommes tous là pour la même raison, les dauphins, cela crée des sujets de conversation et même des liens.
Puis Martial, le Capitaine, nous annonce que l’avion de repérage a trouvé un grand groupe d’une centaine de dauphins. Nous sommes bien sûr tous très excités.

Nous enfilons nos combinaisons afin de ne pas perdre de temps lorsque nous arriverons sur zone. Puis Martial nous montre l’avion qui fait des ronds au-dessus des dauphins pour ne pas les perdre et là d’un coup, nous les voyons, d’abord de loin, puis ils arrivent très vite à l’avant du bateau. On ne peut pas les compter, mais il y en a vraiment beaucoup, partout.
Ils sont tellement beaux, avec leurs rayures sur les côtés, pas très grands, mais ils sont là, ils nagent dans les vagues que fait l’avant du bateau, à quelques centimètres sous nos pieds, sans aucun effort, à la vitesse du bateau. De temps en temps il y en a un qui se tourne légèrement, pour nous regarder.

J’en ai rêvé toute ma vie, j’avais imaginé cette première rencontre, mais c’est infiniment plus intense... ce sont de vrais dauphins... en liberté...
Martial, le Capitaine, nous dit que maintenant, nous allons, en 2 groupes, aller les voir nager dans l’eau. Laurent et moi nous levons pour faire partie des premiers à y aller.
Emmanuel, le marin, nous répète de nouveau ce qu’il va se passer, il va falloir faire vite. J’ai le cœur qui bat la chamade, j’ai presque un peu peur, et si je n’y arrivais pas, si je ne les voyais pas ? Puis le Capitaine dit « Go » et nous nous jetons à l’eau, sans plus réfléchir.

Le marin est devant moi, il me montre où regarder, et les dauphins sont là, ils arrivent à fond, vers nous, puis bifurquent au dernier moment, puis d’autres arrivent... c’est complétement irréel, pas très long, mais d’une intensité incroyable, indescriptible.
Certains dauphins sont vraiment près de nous, ce n’est pas nous qui allons les voir, ce sont eux qui viennent, ils sont curieux.
Je n’oublierai jamais leurs regards et leurs « sourires ».

Nous recommencerons avec plein d’autres dauphins, vers midi nous avons déjà vu 4 grands groupes de dauphins et fait beaucoup de mises à l’eau.
Chaque fois nous les avons vu, plus ou moins longtemps, mais vraiment bien.
Il faut dire que la mer est tellement claire au large, d’une couleur extraordinaire, un bleu très profond « la grande bleue ». Nous avons également vu une tortue de très près dans l’eau et en s’approchant d’elle nous avons vu plein de petit poissons autour et sous elle : très joli spectacle.

Puis c’est l’heure de l’apéro (très convivial) et du déjeuner.
Le capitaine nous explique que la journée n’est pas finie et qu’il est encore possible de voir d’autres dauphins, des baleines ou cachalots et peut-être des globicéphales, dont il nous montre une photo (cela ressemble un peu à une orque, en bien plus petit, noir et blanc, tête arrondie) : je dois dire que je ne savais pas ce que c’était, et je n’étais pas la seule.
Il nous explique que les globicéphales s’approchent très près du bateau et qu’ils peuvent y rester longtemps, statiques, en groupe, et certains d’entre eux se mettent debout la tête hors de l’eau pour nous regarder.
Nous n’aurons pas la chance d’en voir ce jour-là, mais l’après-midi nous reverrons encore des dauphins, animaux tellement magnifiques et... une baleine.

J’y allais pour les dauphins, mais je dois dire qu’une baleine, c’est vraiment impressionnant, tellement grand et tellement tranquille.
Nous l’avons vu de près, en restant à bord du bateau.
Martial (le capitaine) nous explique qu’elle est tranquille mais pas suffisamment pour pouvoir se mettre à l’eau avec elle : si nous nous mettons à l’eau, elle va sonder en profondeur et nous ne verrons rien, il vaut donc mieux rester à bord du bateau pour pouvoir bien l’observer sans la déranger.
Tout au long de la journée, nous pourrons constater que l’équipe est vraiment passionnée par son travail et très respectueuse des animaux et de leur bien-être.

Puis c’est l’heure de rentrer doucement, un petit goûter pour la route et retour vers la côte.
En s’approchant de la terre, on se rend compte que l’on était presque dans un autre monde, la mer était si bleue, l’air si pur, les animaux si beaux, sans l’agitation qui règne sur terre, une journée hors du temps et de la réalité...

Sur le retour, échange d’adresses e-mails avec d’autres participants avec qui nous avons lié amitié.
Explications de la part de l’équipage pour pouvoir récupérer les photos de la sortie (super souvenirs que nous montrerons à nos parents et amis).
Arrivée au port, une dernière boisson, pour la soif, mais surtout comme prétexte pour ne pas partir.

Nous allons « flotter » encore longtemps sur les souvenirs de cette journée.

Tout fût parfait, le temps, la mer, les dauphins bien sûr, la tortue (et les poissons qui l’accompagnaient) la baleine, les autres participants, le bateau, l’équipage : Martial, le Capitaine, compétant et professionnel, Emmanuel, le Marin, gentil et rassurant lors de nos mises à l’eau, tous les 2 disponibles et à l’écoute des participants, rassurants et passionnés.

Infiniment merci à nos parents de m’avoir permis de réaliser mon rêve, à l’équipe du « Cala Rossa », à mon petit mari avec qui j’ai partagé cette journée. Ce qui ne me semblait qu’un rêve a pu se réaliser.
Nous reviendrons, c’est certain.

Nathalie



DEMANDE D’INFORMATION
06 09 88 47 06 ou 06 21 14 28 24 (NOUS VOUS RAPPELONS)

E.I.R.L. Cala Rossa Location
M. et Mme Frémont - 180 Avenue de l'Espéoutier - 83600 Fréjus - email: mfremont@cala-rossa-dream.com